Morges sera un véritable chantier à ciel ouvert

Plusieurs projets immobiliers vont doper la population. La ville comptera 4500 habitants en plus en 2025

Morges vient de passer un cap important. Fin novembre, la barre des 15 000 habitants a été franchie. Mais pour la Coquette, tout s’accélère en termes démographiques. «Je pense qu’en 2020, nous atteindrons 18'000 habitants, souligne Yves Paccaud, municipal en charge de l’Urbanisme. Et nous compterons près de 2000 Morgiens de plus en 2025. » Outre l’arrivée de ces près de 5000 habitants supplémentaires dans les quinze ans, la Ville prévoit aussi la création de quelque 1500 emplois pour garantir une certaine mixité entre logements et nouvelles places de travail.

Diverses activités

Il faut dire que de gros chantiers démarreront ces prochaines années sur l’ensemble du territoire. Actuellement, ce ne sont pas moins de sept plans partiels d’affectation (PPA) qui sont à l’étude auprès du Canton ou qui doivent encore passer la rampe du Conseil communal. «Aujourd’hui, près de 75% des zones à bâtir sont réalisées, poursuit l’élu socialiste. Après la réalisation de ces projets, on arrivera à quelque 90%.» En amont, les autorités préparent ces nouvelles arrivées depuis de longues années déjà. Le but étant de garantir un subtil équilibre entre diverses activités et nouveaux appartements. Alors que les parcelles encore vierges de toute construction au nord de la ville (La Longeraie et La Prairie nord-L’Eglantine) seront principalement dédiées au logement et à l’emploi, la Municipalité prévoit que d’autres activités se développent à l’est de la ville (PPA Les Fonderies, La Baie et Sud-Est-Morgien). C’est notamment le cas avec la création d’activités hôtelières sur le site de la Blancherie, ou d’activités tertiaires dans ce secteur de la ville. De l’autre côté de Morges, l’ensemble du parc des Sports sera revu. C’est d’ailleurs à cet endroit que le futur Centre aquatique régional, complexe de loisirs et de détente, devrait prendre place à l’horizon 2018. «Pour le PPA Les Fonderies, les choses devraient par exemple aller assez vite une fois que le Conseil communal se sera prononcé (ndlr: le préavis vient d’être déposé). Les promoteurs pourraient demander les permis de construire cette année encore», ajoute Yves Paccaud. Morges changera ainsi de visage d’est en ouest comme au nord. Mais les plus gros changements seront visibles à la gare, quartier du centre-ville qui a été entièrement repensé et qui sera démoli dans sa quasi-intégralité pour laisser place à des bâtiments et diverses infrastructures flambant neufs. A terme, on parle d’accueillir près de 900 habitants et 600 emplois pour ce seul quartier de la ville. Commerces, hôtel, école primaire, maison de quartier ou encore logements protégés sont ainsi envisagés à la gare.

Des millions à investir

Des projets colossaux qui auront un coût pour la Commune. «On parle de dizaines de millions de francs d’investissement, confirme Yves Paccaud, sans toutefois pouvoir articuler de chiffres précis. Mais il y a aura aussi de nouveaux contribuables.» Rien que pour le quartier de Morges Gare-Sud, la ville mettra la main au porte-monnaie à hauteur de 30 millions de francs. «Nous devrons penser à diverses infrastructures, à l’image de la construction de giratoires ou de nouveaux accès, ajoute-t-il. Un complexe scolaire devrait aussi être construit à La Prairie. Mais nous devons tenir compte du développement à venir des communes limitrophes comme Lonay ou Tolochenaz. Aujourd’hui, il s’agit de penser en termes de région.»

Laurianne Barraud

News

lundi 08 mai 2017

Bilan d'activités 2016

Le bilan d'activités de Région Morges pour l'années 2016 est désormais disponible. Ce dernier...

lundi 26 septembre 2016

Semaine de la mobilité

En septembre 2016, Région Morges a participé pour la première fois à la semaine européenne de...

lundi 29 juin 2015

Bilan d'activités 2014

Le bilan d'activités de Région Morges pour l'années 2014 est désormais disponible. Ce dernier...

mercredi 25 mars 2015

Région Morges étudie l'opportunité d'un métrocâble

Pour réussir leur densification, les onze communes de la région morgienne ont lancé en janvier...

mercredi 04 septembre 2013

Premier pas vers la route du futur - La Côte

La RC1 présente un nouveau visage mêlant transports publics et individuels, en auto, vélo et à...

vendredi 11 janvier 2013

Un puzzle qui prend forme - Journal de Morges

Le développement de la ville à long terme continue. C’est désormais l’entrée Est de la...

mercredi 09 janvier 2013

Une spécialiste en mobilité engagée - La Côte

Ingénieure diplômée de l'EPFL et auteure d'une thèse consacrée aux transports publics, Regina...

mercredi 31 octobre 2012

Des logements protégés biffés à Préverenges - 24 heures

La Municipalité a dû revoir malgré elle sa copie pour le plan de quartier Petit-Bâle